Home » Textes de référence » Des recommandations » schémas de prière

schémas de prière

Sur le moment de la prière……proposition de Mgr Soubrier…évêque de Nantes ( 2003 )


Le mieux est d’envisager pour ce temps de prière un autre jour que celui du remariage civil.
Cela n’est pas toujours possible. Le jour le plus souvent demandé avec insistance est celui du remariage à la mairie, parce que les familles et les amis sont là. Il est alors nécessaire de situer le temps de prière avant la cérémonie à la mairie. Y participent ceux et celles qui veulent vraiment prier à cette occasion. Il est donc préférable que l’invitation à ce temps de prière ne figure pas sur le faire-part mais sur un carton d’invitation distinct.

Sur le lieu de la prière.
C’est une des questions les plus sensibles. Souvent le couple souhaite l’église paroissiale. Il faudrait ne l’accepter que de manière exceptionnelle.
Pour éviter les confusions dommageables et garder à cette prière son caractère privé, amical et familial, on proposera toujours un autre lieu: le domicile familial, une salle paroissiale (en veillant à ce que ce lieu soit vraiment accueillant et propice à la prière), un oratoire, voire une chapelle.

Sur la forme
Après l’accueil de celui qui conduit la prière on pourra:

o Entendre le couple s’exprimer sur la signification de ce temps de prière.
o Se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu.
o Faire écho à cette Parole dans un commentaire, un partage.
o Faire une prière d’intercession s’achevant par le Notre Père.

Proposer

Bénir et offrir aux conjoints une croix ou une image sainte à placer dans leur domicile. Il n’y aura ni  » échange de consentements « , ni  » bénédiction et échange d’alliances « , ni  » bénédiction nuptiale « , ni  » signatures « .

Si celui qui conduit la prière est prêtre ou diacre, il ne portera pas de vêtement liturgique.


Dans le choix des chants et des musiques, dans la manière dont sont disposées les personnes, Il faut veiller à éviter toute ambiguïté et rechercher une grande simplicité.

pour lire toute la lettre de Mgr Defois

bandeaupointblancbandeaupointblancbandeaupointblanc

Proposition de Mgr Doré

Voici un déroulement possible d’un tel temps de prière :

 

Les participants prennent le temps de s’accueillir.

L’assemblée écoute un ou plusieurs passages de l’Ecriture et y répond par un psaume ou un chant.

Au nom des personnes présentes, quelqu’un lit la prière d’intercession pour tous les couples, pour ceux qui n’ont pas pu vivre une première alliance, pour tous ceux qui souffrent, pour les enfants d’une première union, pour confier cette famille à Dieu et s’en remettre à sa miséricorde…

Le couple peut exprimer sa prière, lire un texte ou un poème, exprimer ses souhaits…

Après la prière du Notre Père, le président peut offrir aux conjoints une croix ou une image sainte à placer dans leur domicile.

 

Je demande aux prêtres d’accueillir à la fois avec discernement et bienveillance la demande de prière adressée à l’Eglise par des personnes divorcées à l’occasion de la formation d’un nouveau couple. Ils s’efforceront d’aider les demandeurs à faire la vérité sur eux-mêmes et sur ce qu’ils souhaitent effectivement signifier dans leur démarche, et à éviter tout malentendu quant à la signification de ce moment de prière qui n’est ni un remariage sacramentel, ni un substitut de mariage religieux.

Pour lire toute la lettre de Mgr Doré


Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *