Home » Textes de référence » Prières » de Jean Debruyne

de Jean Debruyne

Mon Dieu, chaque matin tu sépares  le jour de la nuit,

le petit matin de l’obscurité, l’hier et l’aujourd’hui.

Mon Dieu, chaque matin tu sépares, tu poses la limite,

et tu sépares ainsi l’avenir du passé.

Tu sépares comme on ouvre une porte entre le dedans et le dehors

et c’est par là que passe le jour nouveau, le jour d’aujourd’hui.

Tout commence, alors tout est possible.

Bien que les visages portent un jour de plus, ils sont plus neufs qu’hier.

Bien que les choses aient vieilli un peu plus, elles ont droit à un regard nouveau.

Chacun a le droit de naître aujourd’hui.

Mon Dieu, merci de ce cadeau tout neuf.

C’est peut-être aujourd’hui, le jour de ma naissance

aujourd’hui que tout commence.

Mon Dieu que dois-je faire de ce jour neuf ?

Jean DEBRUYNE

 


Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *